Auteur invité

Dima Abdallah

Née au Liban, Dima Abdallah vit aujourd’hui à Paris. Elle est l’autrice de deux romans, publiés aux éditions Sabine Wespieser.
Elle débute en littérature avec Mauvaises herbes, paru en 2020, finaliste de nombreux prix, pour lequel elle a puisé dans sa propre enfance, celle d’une petite fille vivant à Beyrouth, en 1983, qui quitte son école en raison des bombardements. Au milieu de cette guerre civile, le lecteur suit un père et sa fille qui font le choix de la liberté, expérimentent la solitude, l’exil au sein même de leur pays. La langue, chatoyante et poétique, porte ce récit qui débute dans une cour d’école beyrouthine et s’achève, quelques décennies plus tard, dans une rue parisienne.
Dans Bleu nuit (2022), son second roman, Dima Abdallah emprunte la voix d’un homme qui fuit le monde pour échapper à ses souvenirs, et creuse ainsi d’une autre manière la question des origines et celle de l’identité.

Télécharger le dossier pédagogique et culturel

© Photo : David Poirier

Dernière publication

Bleu Nuit

« Je marche sur un fil. Je suis le funambule sur le fil tendu au-dessus des abysses de la mémoire. Il ne faut pas que je tombe. Je suis sur le fil qui menace de rompre au moindre faux pas. » Pendant des années, l’auteur de cet intense monologue est parvenu à tenir en laisse ses souvenirs. Tétanisé à l’idée d’affronter le monde extérieur, celui qui était devenu journaliste vit cloîtré dans son appartement, tout en parvenant à donner le change à sa rédaction. Un appel téléphonique fait basculer son existence : Alma, la seule femme qu’il ait aimée, vient de mourir. Le lendemain de son enterrement – auquel il s’avère incapable de se rendre –, il sort enfin de chez lui, décidant de vivre dans la rue après avoir jeté ses clefs dans une bouche d’égout.

Dans un périmètre bien délimité autour du cimetière du Père-Lachaise, il change d’emplacement tous les soirs, cherchant à conjurer les violentes réminiscences qui malgré tout le hantent : ce bleu profond de la mer qui l’obsède, ce soleil écrasant… Réfugié dans sa nouvelle errance, il ponctue ses semaines par des échanges fugaces, mais quotidiens, avec des femmes ou des jeunes filles, toujours les mêmes, dont le prénom rime avec celui de son Alma disparue. À son insu, comme si ces figures le révélaient à lui-même, des images refoulées de vergers en fleurs, des odeurs d’iode, d’anis ou de jasmin le submergent…

Renonçant à lutter contre l’insoutenable déferlante du passé, que ni les rituels, ni la drogue, ni l’alcool n’ont pu contenir, il baisse la garde… Ses nuits tourmentées, sur lesquelles veille la fidèle Minuit, une chienne rencontrée sur une tombe, il va les consacrer au récit du cauchemar éveillé dans lequel il se débat depuis si longtemps, et qu’il avait pourtant essayé de fuir en venant s’installer de l’autre côté de la Méditerranée.

Bouleversant portrait d’un homme en proie à ses fantômes, Bleu Nuit est un livre d’une puissante humanité, celle de ces laissés-pour-compte rencontrés dans la rue, et celle d’un magnifique personnage, sombre et lumineux à la fois, luttant de toutes ses forces pour échapper au pire.

Éditions Sabine Wespieser
Parution : janvier 2022

Rencontres avec Dima Abdallah

  1. Lundi 21 novembre
    14h30
    EHPAD Armand Truchot / Dole (39)
  2. Mardi 22 novembre
    Bibliothèque de la Maison d'arrêt de Besançon / Besançon (25)
  3. Mardi 22 novembre
    20h00
    Mairie de Champagney / Champagney (70)
  4. Mercredi 23 novembre
    19h30
    Médiathèque de Port-sur-Saône / Port-Sur-Saône (70)
  5. Jeudi 24 novembre
    Lycée Victor Hugo / Besançon (25)
  6. Jeudi 24 novembre
    20h00
    Bibliothèque municipale de La-Cluse-et-Mijoux / La-Cluse-et-Mijoux (25)
  7. Vendredi 25 novembre
    Lycée Claude Nicolas Ledoux / Besançon (25)
  8. Vendredi 25 novembre
    20h00
    Médiathèque de Rioz / Rioz (70)